Echantillons Club » Actualités

Tickets restaurants : Pouvez-vous récupérer leur montant en salaire ?

Tickets restaurants : Pouvez-vous récupérer leur montant en salaire ?

Le titre restaurant, plus couramment appelé ticket restaurant, est un moyen de paiement qui peut vous être fourni chaque début de mois par votre employeur pour régler vos frais de repas, conformément au Code du travail.

Si vous bénéficiez de cet avantage non obligatoire, mais très répandu, vous vous dites peut-être qu’il ne correspond pas à votre usage ou que vous préféreriez vous en passer et être payé davantage. Une question qui se pose d’autant plus que vos factures ne cessent d’augmenter.

Mais pouvez-vous réellement récupérer le montant de vos titres en salaire ? Si oui, dans quelle mesure et de quelle façon ? Et surtout, avez-vous vraiment intérêt à le faire ? Pour vous aider à y voir plus clair, découvrez les conditions et les avantages qui se cachent derrière les tickets restaurants.

Quel est le montant des tickets restaurants ?

Le ticket restaurant, ou titre restaurant, est destiné à couvrir tout ou partie du montant des repas que vous prenez pendant votre journée de travail. Vous avez donc droit à un ticket par jour travaillé, soit une vingtaine par mois. Ils sont nominatifs et réservés aux salariés, y compris portés ou en télétravail, stagiaires ou intérimaires, à temps plein ou partiel. Même s’ils peuvent être négociés, l’attribution et le montant des tickets restaurant sont décidés par l’employeur qui règle généralement 50 à 60 % de leur montant, le reste étant à votre charge.

Depuis le 1er septembre, votre employeur est exonéré de charges sociales jusqu’à 5,92 € pour l’achat de tickets restaurants. Le montant de votre ticket peut donc aller jusqu’à 9,87 € (60 %) ou 11,84 € (50 %), voire davantage s’il renonce à son exonération. Le reste à payer (5,92 € maximum) est généralement retenu sur votre salaire au titre de la participation salariale ou peut vous être réclamé en espèces, chèque ou virement. Selon la Commission Nationale des Titres-Restaurant (CNTR) le montant moyen d’un ticket est de 7,70 €.

Pouvez-vous les refuser pour obtenir davantage de salaire ?

Le fait que le montant du ticket restaurant ne soit pas inclus dans votre salaire n’en fait pas un avantage négligeable pour autant. C’est un véritable moyen de paiement, accepté dans plus de 220’000 commerces, qui peut se présenter sous forme papier ou dématérialisée (carte à puce ou application). Dans le premier cas, chaque titre a un montant fixe : vous ne récupérez pas la monnaie et perdez la différence si le montant de votre achat est inférieur. Dans le second cas, vous êtes crédité pour la totalité du mois et débité au centime près à chacun de vos achats.

Vous pouvez bien entendu renoncer à ces avantages et récupérer le montant de vos tickets restaurants en salaire. Pour ce faire, il vous suffit d’informer votre employeur par écrit, en prenant soin de vérifier que votre convention collective vous y autorise. Sachez en revanche que vous ne pouvez récupérer que votre contribution, et pas celle de votre employeur.

Avez-vous intérêt à renoncer à vos tickets restaurants ?

Pour savoir si vous avez intérêt à renoncer à vos tickets restaurants pour récupérer leur montant en salaire, vous devez comparer ce que vos tickets vous rapportent et ce qu’ils vous coûtent. Par exemple, pour 20 jours travaillés, vous obtenez 20 tickets d’une valeur de 7,70 €, ce qui représente un total de 154 €. Or, sur ces 154 € vous ne pouvez récupérer que votre part (comprise entre 40 à 50 %), c’est-à-dire seulement 61,60 € à 77 €. En retour, vous perdez les 50 à 60 % versés par l’employeur, soit entre 77 € à 92,40 €. Une conséquence qu’il peut être judicieux de mesurer à la lumière des conditions d’utilisation de vos tickets restaurants, trop souvent ignorées, et de votre budget détaillé.

Il faut savoir que l’alimentation est le poste de dépenses le plus touché par la hausse des prix (+ 12 % et + 17,3 % pour les produits frais) après le carburant (19,9 %) au sein d’une inflation générale établie par l’Insee à 6,2 % en un an. Pour compenser cette situation, l’utilisation des tickets restaurants a été élargie à tous les produits alimentaires et la somme maximum pouvant être réglée en une fois a été étendue à 25 €. Il est donc probable que vous utiliserez la totalité de vos titres, qui restent valables pendant un an, pour faire vos courses et vous nourrir. À moins de choisir de récupérer leur montant en salaire selon les conditions évoquées.

Ne ratez plus les offres !
Recevez-les par mail !

Par EchantillonsClub.com
0/50 avis

Ecrire un commentaire

En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

*

Revenir en haut de la page